BAYA. Femmes en leur Jardin.

Du 8 novembre 2022 au 26 mars 2023 - Exposition - Institut du monde arabe

  • BAYA, La dame aux roses.

    Baya, La dame aux roses, 1967. Gouache et graphite sur papier, 101 x 152 cm. Paris, Musée de l’Institut du monde arabe, AC 87-70. © Musée de l'IMA / Philippe Maillard, Paris.

  • BAYA, Le rêve de la mère.

    Baya, Le rêve de la mère, 1947. Une des deux versions de cette œuvre. Gouache sur papier, 107,5 x 72 cm. Collection particulière. © Photo Gabrielle Voinot.

  • BAYA, Bête grise.

    Baya, Bête grise, 1947. Terre cuite, 40 x 36 x 22 cm. Collection particulière. © Photo Gabrielle Voinot.

  • BAYA. Le petit oiseau. La belle-mère prépare le couscous.

    Baya, Conte 4.3. Le petit oiseau. La belle-mère prépare le couscous, 1947. Gouache sur papier, 24 x 31 cm. Aix-en-Provence, Archives nationales d’outre-mer (France), 73APOM13. © Archives nationales d'outre-mer, Aix-en-Provence.

  • BAYA. Paysage (Jardin d’Eden).

    Baya, Paysage (Jardin d’Eden), 1966. Gouache sur papier, 100 x 150 cm. Ancienne collection Marguerite Benhoura. Collection particulière. © Photo Alberto Ricci.

  • BAYA, Les oiseaux musiciens.

    Baya,Les oiseaux musiciens, 1976. Gouache sur papier, 100 x 150 cm. Ancienne collection Marguerite Benhoura. Collection particulière. © Photo Alberto Ricci.

  • BAYA, Femme et oiseaux en bleu.

    Baya, Femme et oiseaux en bleu, 1993. Gouache sur papier, 75 x 100 cm. Paris, Musée de l’Institut du monde arabe, donation Claude & France Lemand, CFL-2018-BAYA-2. © Photo Alberto Ricci.

BAYA. Femmes en leur Jardin.

www.imarabe.org
___

LE GENIE DE BAYA, par Claude Lemand

Baya a déjà fait l’objet de nombreuses expositions. Quoi de neuf avec Baya. Femmes en leur Jardin ?

L’Institut du monde arabe à Paris, puis le Centre de la Vieille Charité à Marseille, montrent, pour la première fois dans l’histoire des expositions consacrées à Baya, une quarantaine de ses « premiers dessins » de 1944-45, toutes les gouaches des Contes de Baya, un choix de documents historiques inédits, une vaste sélection de ses peintures et sculptures de 1946 à 1998.

Nous publions un ouvrage de 284 pages, à la fois catalogue savant et livre d’art, illustré d’œuvres de Baya (dessins, peintures et sculptures) et de photos d’archives, éclairées par un choix de textes, une chronologie détaillée et les résultats des recherches menées par l’historienne Anissa Bouayed.
___

BAYA. VIE et OEUVRE, par Anissa Bouayed
Baya est sans conteste la grande artiste algérienne qui a « ajouté au monde » une œuvre universelle. Faisant irruption sur la scène artistique à la fin de la période coloniale, elle sut avec intelligence et spontanéité s’extraire des déterminismes coloniaux, pour devenir la première femme artiste algérienne consacrée sur la scène parisienne et internationale.

Baya. Femmes en leur Jardin apportera aussi, dans une perspective d’études postcoloniales, un éclairage inédit sur le « cas Baya », étayé par l’exploration de ses archives. Comment cette jeune fille non scolarisée, qui a connu souffrance et violence, devint-elle, à la fin de la période coloniale, cette Baya maîtrisant le langage des formes et des couleurs et propulsée dès l’âge de 16 ans au sommet de la notoriété, éblouissant les écrivains, les artistes et les amateurs d’art parisiens et faisant l’objet d’une double page (écrite par Edmonde Charles-Roux) dans le magazine Vogue en février 1948 ?

Copyright © Galerie Claude Lemand 2012.

Réalisation :: www.arterrien.com