ILYES MESSAOUDI, Les Amours d’Antar et Abla. Peintures récentes sous verre.

Du 6 octobre au 16 novembre - Galerie Claude Lemand

  • Ilyes Messaoudi, Antar et Abla 1.

    Antar et Abla 1, 2019. Peinture sur verre, 50 x 40 cm. © Ilyes Messaoudi. Courtesy Galerie Claude Lemand, Paris.

  • Ilyes Messaoudi, Antar et Abla 2.

    Antar et Abla 2, 2019. Peinture sur verre, 50 x 40 cm. © Ilyes Messaoudi. Courtesy Galerie Claude Lemand, Paris.

ILYES MESSAOUDI, Les Amours d’Antar et Abla. Peintures récen­tes sous verre.
___

Les Amours d’Antar et Abla. Textes tra­duits de l’épopée arabe par Isabelle Bernard et Waël Rabadi. Illustrés de 13 pein­tu­res sous verre par Ilyes Messaoudi. 504 pages, Orients Editions, 2019. Prix 29 €.
___

Galerie : 16 rue Littré , 75006 Paris.
Visites tous les jours sur rendez-vous. Tél. 06 7377 0589.
___

Défense et illus­tra­tion de la pein­ture sous verre.

Né en Tunisie en 1990, Ilyes Messaoudi est un artiste auto­di­dacte. Depuis son ins­tal­la­tion à Paris, il ne cesse d’expé­ri­men­ter de nou­vel­les tech­ni­ques de pein­ture et d’explo­rer de nou­veaux médiums. Dans sa nou­velle expo­si­tion « Les amours d’Antar et Abla », il nous dévoile une série de pein­tu­res sous verre, une tech­ni­que qui n’est pas tota­le­ment nou­velle pour lui, car il l’avait pra­ti­quée à l’âge de 14 ans dans un but déco­ra­tif.

La volonté de l’artiste et de l’éditrice était de souf­fler la pous­sière sur cet art sin­gu­lier, qui ris­quait de tomber dans l’oubli, de lui donner une nou­velle vie et le revi­si­ter à la manière d’Ilyes Messaoudi, qui avait retrouvé ins­tinc­ti­ve­ment la tech­ni­que de ses ancê­tres pein­tres tuni­siens : de la pre­mière étape du dessin sur papier calque à celle du prin­cipe de pein­dre à l’envers, manière de dire que nous sommes en train de vivre l’his­toire à l’envers.

Ilyes Messaoudi a réa­lisé ces 13 nou­vel­les pein­tu­res sous verre dans un style popu­laire, pour illus­trer un choix de textes de l’épopée arabe popu­laire, récem­ment tra­duits en fran­çais et publiés par Orients Editions, Les Amours d’Antar et Abla. Ilyes a cher­ché à s’ins­crire dans la tech­ni­que et le style des illus­tra­tions tra­di­tion­nel­les de cette épopée, un art popu­laire ancien en Tunisie, qu’il a réussi à réno­ver en lui appor­tant un esprit actuel et une touche per­son­nelle.

Cela fait bien­tôt quatre ans que l’artiste a adopté cet esprit et cette forme d’art, pour élaborer sa ver­sion per­son­nelle et contem­po­raine des 1001 Nuits. Il en est actuel­le­ment à 101 toiles, réa­li­sées en tech­ni­que mixte (pein­ture, col­lage et bro­de­rie), chaque toile repré­sen­tant une nuit. Plusieurs nuits de Shéhérazade feront partie de l’actuelle expo­si­tion. Elles sont en har­mo­nie avec l’esprit de la légen­daire nar­ra­trice et avec l’époque récente de notre Histoire, mar­quée par les mou­ve­ments de liberté et d’émancipation des femmes, qui n’ont cessé de se rebel­ler pour s’impo­ser au sein de leurs socié­tés patriar­ca­les.

Copyright © Galerie Claude Lemand 2012.

Réalisation :: www.arterrien.com