ARTISTES DE LA FRATERNITE ALGERIENNE 1963-2020.

Du 13 janvier au 14 mars - Centre culturel algérien, Paris.

  • BENANTEUR, Le Hoggar.

    Le Hoggar, 1960. Huile sur toile, 100 x 200 cm. Monographie page 30. Donation Claude & France Lemand. Musée, Institut du monde arabe, Paris. © Succession Abdallah Benanteur. Courtesy Galerie Claude Lemand, Paris.

  • GUERMAZ, Composition.

    Composition, 1970. Huile sur toile, 130 x 97 cm. Donation Claude & France Lemand. Musée, Institut du monde arabe, Paris. © Succession Abdelkader Guermaz. Courtesy Galerie Claude Lemand, Paris.

  • KHADDA, Afrique avant 1.

    Afrique avant 1, 1963. Huile sur toile, 65 x 81 cm. Donation Claude & France Lemand 2018. Musée, Institut du monde arabe, Paris. © Succession Mohamed Khadda. Courtesy Galerie Claude Lemand, Paris.

  • BAYA, Musique.

    Musique, 1974. Gouache sur papier, 100 x 150 cm. Donation Claude & France Lemand 2018. Musée, Institut du monde arabe, Paris. © Succession Baya. Courtesy Galerie Claude Lemand, Paris.

  • ISSIAKHEM, La Mère.

    La Mère, 1965. Huile sur toile, 100 x 65 cm. Donation Claude & France Lemand 2018. Musée, Institut du monde arabe, Paris. Copyright Succession M'Hamed Issiakhem. Courtesy Galerie Claude Lemand, Paris.

ARTISTES DE LA FRATERNITE ALGERIENNE 1963-2020.
___

Dans le cadre de Passions algé­rien­nes 2020, le Centre cultu­rel algé­rien de Paris, le Fonds Claude & France Lemand-IMA et le Musée de l’Institut du monde arabe ont sou­haité rendre hom­mage au poète et cri­ti­que d’art Jean Sénac (Algérie, 1926-1973), algé­rien chré­tien, socia­liste et liber­taire, fer­vent par­ti­san de l’indé­pen­dance de l’Algérie et pro­mo­teur pas­sionné de la jeune créa­tion algé­rienne lit­té­raire et artis­ti­que, mort assas­siné à Alger en août 1973.

Pour célé­brer l’indé­pen­dance de l’Algérie, Jean Sénac avait orga­nisé une pre­mière expo­si­tion, dont il avait écrit la pré­face du cata­lo­gue. Elle regrou­pait 18 artis­tes, tous pein­tres, d’abord au Musée des beaux-arts d’Alger en 1963, puis au Musée des arts déco­ra­tifs de Paris en 1964. Jean Sénac l’avait appe­lée Peintres algé­riens, un titre qui son­nait comme le mani­feste de la nais­sance et de l’exis­tence d’artis­tes algé­riens, sans dis­tinc­tion d’ori­gine.

Nous avons appelé cette nou­velle expo­si­tion Artistes de la Fraternité algé­rienne 1963-2020, pour témoi­gner à nou­veau de l’esprit fra­ter­nel qui régnait après l’indé­pen­dance de l’Algérie entre les artis­tes issus des dif­fé­ren­tes géné­ra­tions, régions et com­mu­nau­tés et rendre hom­mage à la pas­sion et à l’action de Jean Sénac, qui avait écrit et publié des textes sur tous ces artis­tes deve­nus ses amis … sans igno­rer l’atti­tude par­fois pater­na­liste de ces aînés « pieds noirs » envers les écrivains et les artis­tes arabes de la géné­ra­tion des années 1930.
___

Artistes de la Fraternité algé­rienne 1963-2020 :

- Azouaou MAMMERI (Algérie, 1886-1954)
- Angel DIAZ-OJEDA (Espagne, 1886-Algérie, 1968)
- Mohammed RACIM (Algérie, 1896-1975)
- Hacène BENABOURA (Algérie, 1898-1960)
- Jean de MAISONSEUL (Algérie, 1912-France, 1999)
- Louis NALLARD (Algérie, 1918-France, 2016)
- Abdelkader GUERMAZ (Algérie, 1919-France, 1996)
- Bachir YELLES (Algérie, 1921-)
- M’hamed ISSIAKHEM (Algérie, 1928-1985)
- Mohamed BOUZID (Algérie, 1929-France, 2014)
- Mohammed KHADDA (Algérie, 1930-1991)
- BAYA (Algérie, 1931-1998)
- Choukri MESLI (Algérie, 1931-France, 2017)
- Abdallah BENANTEUR (Algérie, 1931-France, 2017)
- René SINTES (Algérie, 1933-1962)
- Mohamed AKSOUH (Algérie, 1934-France)
- Rezki ZERARTI (Algérie, 1938)
- Denis MARTINEZ (Algérie, 1941-France-Algérie)

Copyright © Galerie Claude Lemand 2012.

Réalisation :: www.arterrien.com